mardi 31 août 2010

Helsinki deuxième partie

Le deuxième jour de notre petit périple, j'avais très envie de me rendre Seurasaari, île-musée à 15 min de bus de la capitale scandinave. Le musée de Seurasaari retrace l'histoire architecturale des différentes provinces finlandaises, une façon d'apercevoir la vie dans ces contrées glacées.


Un magnifique parc sert d'écrin aux reproductions des habitats finlandais et, tôt le matin, nous avons croisé quelques joggeurs finnois venus faire de l'exercice et un écureuil curieux.

En rentrant nous sommes passés par le marché du petit port pour acheter des myrtilles, grosses, juteuses et gouteuses qui m'ont rappelé leurs cousines nord américaines.

Nous avons, ensuite, décidé de visiter le musée national de Finlande. Le mardi soir (à partir de 17h30) le musée est gratuit, ce qui permet de s'immerger dans l'histoire finlandaise à moindre frais. Un gros ours bien léché garde l'imposant bâtiment...

jeudi 26 août 2010

La citation du jeudi

« On se demande parfois si la vie a un sens...
et puis on rencontre des êtres qui donnent
un sens à la vie. »

Brassaï

lundi 23 août 2010

Helsinki première partie

Je viens de passer quelques jours dans la capitale de la Finlande, je vous laisse découvrir en image.

Cathédrale Uspenski, la plus grande église orthodoxe de l'Europe de l'ouest.

Petit port au pied de la cathédrale.

Burger de saumon au pain noir, acheté au marché couvert d'Helsinki.

Port d'Helsinki.

Ferry pour Suomenlinna, île forteresse au large d'Helsinki.

Petit port sur Suomenlinna.

Toilette au goût français...


Mer Baltique.

samedi 21 août 2010

Prague derniere partie

Je m'aperçois que j'ai oublié de vous parler de quelques bonnes adresses Praguoises.
Tout d'abord, le café Kafka dans le quartier juif juste pour les effets personnels de l'auteur affichés sur les murs. A quelques mètres, il est possible d'admirer la statue représentant Kafka.
Non loin de la tour poudrière, à l'angle de la rue Celetnà se cache au premier étage le Grand Café Orient. De sublimes pâtisseries et une ambiance désuète et pleine de charme...

Sur la place de la vieille ville, au pied de la Cathédrale de Tyn, des barbecues dignes de nos irréductibles gaulois laissent échapper de succulentes odeurs. De gros jambon grillent devant les yeux envieux des passants... Un peu cher (au poids, en prendre un pour deux si vous êtes petit mangeur) mais délicieux!

jeudi 19 août 2010

Prague cinquième partie

Pour notre dernier jour en république tchèque, nous avions décidé de visiter la ville de Kutna Hora. Ancienne cité opulente de la Bohême par ces mines d'argent, elle est aujourd'hui connue pour ses attraits touristiques.

L'ossuaire de Sedlec

Blason réalisé en os

Cathédrale Sante-Barbe

Hôtel de la monnaie où elle fut frappée pendant plusieurs siècle


mercredi 4 août 2010

Le marégraphe

Au n°174 de la Corniche, un édifice se dresse fièrement sur les rochers, face à la mer. C'est que sous cet apparence sage, se cache une merveille de technologie vieille de 125 ans, le marégraphe.
Son histoire remonte à la fin du 19ème siècle, quand les instances européennes décident, par souci de fiabilité, de réglementer la mesure des altitudes par rapport à un point fixe : le point zéro. En raison de la faible amplitude de ses marées, les dirigeants Français posent leur dévolue sur Marseille.
Vingt ans plus tard, les mesures commencent dans l'anse Calvo, elles vont durer 12 ans.
Dans le promontoire rocheux est enchâssé un rivet constitué des matériaux les plus résistants, il représente l'altitude zéro, là où la terre et la mer se mêlent. Les observation marégraphiques constituent à ce jour une des plus longues séquences d'observations dans le monde du niveau de la mer. L'eau recouvre, aujourd'hui, le rivet et le nargue quelques 11 cm plus haut...

mardi 3 août 2010

Röstis aux légumes

Vous vous doutez que je suis une grosse gourmande mais vous ignorez que je ne supporte pas d'être serrée dans mes jeans slim, que le soir je n'ai pas envie de passer quatre heures à cuisiner, que je ne consomme jamais de plats tout prêt et que j'aime varier le contenue de mon assiette. En gros, comme dirait mon fiancé je suis chiante!
Quand je trouve une recette sympa, diététique , rapide, bon marché et, surtout, goûteuse je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Pour une dizaine de röstis :
2 carottes
2courgettes
60g de flocons d'avoine
3 œufs
2 cuillères à soupe de farine
1 cuillère à soupe de ciboulette
graisse végétale
sel, poivre

Peler et laver les légumes, avant de les râper. Dans un saladier, mélanger les légumes râpés, les œufs, les flocons d'avoine, la farine et la ciboulette et assaisonner.
Faire chauffer une poêle, préalablement graissée. Former des galettes avec la préparation que vous disposerez dans la poêle chaude. Faire cuire 3/5 minutes de chaque côté à feu moyen.


Suivant la saison, on peut changer les légumes, les servir avec une salade ou des protéines , les préparer à l'avance...